Manifeste pour

la Presse :

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE     

 SIGNÉ : MARGUERITES SANS FRONTIÈRES   

 Pour diffusion immédiate

 

 

FEMMES SANS VOILESMargueritessFBANNIEREFACEBOOK copy.jpg

PARTICIPEZ À L’ÉVÉNEMENT ORGANISÉ POUR

LA JOURNÉE MONDIALE SANS VOILE LE 10 JUILLET 2019

Un évènement mondial

FRANCE 

 

DES FEMMES SANS VOILE S'EXPRIMENT !

Femmes sans voile, françaises et fières de leur origine maghrébine, nous sommes exaspérées d'être importunées sans cesse par des extrémistes religieux au sujet de notre tenue vestimentaire. Elle serait non conforme à leur interprétation du Coran qui rendrait sacré le port du voile qu'ils voudraient nous imposer.

Riches de nos expériences passées, nous sommes en mesure de leur résister mais qu'en est-il des jeunes filles mineures qui subissent quotidiennement ces pressions et y cèdent ?
Elles ignorent peut-être que le voile n'est qu'un des aspects du patriarcat dont la polygamie, l'inégalité dans l'héritage, la répudiation, le divorce sur décision unilatérale du mari, etc. afin d’imposer la soumission des femmes.

Or, nous, fortes d'un long combat mené par des générations de femmes dans le monde, y compris dans nos pays d'origine, nous tenons à l’égalité et à la liberté. Nous refusons que la religion musulmane serve de couverture au patriarcat et soit un moyen de s’approprier le corps des femmes en le cachant et en le privant de toute liberté.

Le port du voile n'est pas lié à l'islam, il est antérieur de plusieurs millénaires à son avènement. La première mention de son port obligatoire remonte aux lois assyriennes (vers 1000 avant J.C.). La Bible l'évoque dans la Genèse et Saint-Paul l'exige pour les prières.
Que dit le Coran sur le voile ? « Dis aux croyantes de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines » (Sourate XXIV, verset 31). L'interprétation de ce verset est illimitée. Les progressistes en ont fait un outil d'émancipation des femmes comme en Turquie au début du 20e siècle où les femmes se sont dévoilées, suivies par les égyptiennes, les tunisiennes, les marocaines et les algériennes à l’indépendance de leur pays.

Ce mouvement d'émancipation est contrarié et combattu par l'islam politique qui a fait de ce verset un outil d'oppression des femmes comme en Iran, en Afghanistan. Aujourd'hui, l’islam politique se déploie dans le monde entier avec le voile des femmes comme symbole de son projet. Le corps de la femme doit être dissimulé sous une burqa, un voile intégral, un jilbâb ou un tchador, etc. Dans de nombreux pays, certaines résistent et le paient encore de leur vie.

L'apparition massive du voile est choquante car elle montre l'étendue de cette influence sectaire et sexiste dans une France laïque et démocratique qui n'a pas donné à nos jeunes filles les moyens d'échapper à cette influence et les abandonne à leur sort.

Pour nous, il s’agit de ne pas confondre l’islam avec les interprétations archaïques et manipulations des islamistes. Le voile est une discrimination qui s’ajoute à celles, multiples et multiformes dont souffrent beaucoup de femmes et de jeunes filles dans nos quartiers. Il n’est en aucun cas une réponse au racisme et aux discriminations.

Nous pouvons et devons dire NON au harcèlement idéologique et au communautarisme. 
Restons mobilisées pour que le projet réactionnaire des islamistes échoue. 
La lutte contre les discriminations, les inégalités et le sexisme continue.
Nous sommes toutes concernées !

 

QUÉBEC 

 

 

Le moment idéal pour se faire entendre est la Journée mondiale sans voile.

 

La date choisie pour cet évènement est le 10 juillet 2017, jour anniversaire de la naissance de Thérèse CASGRAIN, politicienne canadienne de renom, fondatrice de la Fédération des femmes du Québec et chef de file de l’obtention du droit de vote des Québécoises en 1940. Nous pouvons aussi faire 4 jours consécutifs pour cet évènement.

 

Pour symboliser l’appui au mouvement, lors de cette journée, nous vous invitons à porter une marguerite, par solidarité pour toutes les femmes dans le monde qui n’ont pas le droit, ou qui croient ne pas l’avoir, de laisser flotter leurs cheveux au vent.

Pour toutes les femmes qui sont soumises à des diktats sexistes, que ce soit par l’éducation, par la pression de leur famille, de leur communauté ou de leur pays, par des lois religieuses, ou simplement par une conviction nourrie insidieusement par quelque mécanisme de ségrégation sexuelle que ce soit.

 

-  30  -

 

Source : http://margueritessansfrontieres.org

 

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/sansvoile

 

Références :

 

http://videos.leparisien.fr/video/journee-sans-voile-des-femmes-musulmanes-prennent-la-parole-10-07-2014-x218jhs#xtref=http%3A%2F%2Factualites.sympatico.ca%2Fnouvelles%2Fblogue%2Fjournee-mondiale-sans-voile

 

PARTOUT DANS LE MONDE !

Journée mondiale des femmes sans voile !!!

 

 

Téléchargez le document

/pdf/laicite/LettreOuverteCFCM25112014.pdf

Pour la Journée de la Femme 2017, le Collectif des Femmes d'Aubervilliers nous parle encore et affirme ce qui suit :

 

 

 

posté le 27/02/2015

 

Le voile est-il une particularité musulmane ?

 

NON ! Toutes les religions monothéistes l’ont imposé pour justifier la domination masculine (patriarcat). Ainsi au XIIème siècle avant J-C, le roi d’Assyrie rend le port du voile obligatoire. S’il n’y a pas de prescription du voile dans la Bible hébraïque, la tradition juive a longtemps considéré que les femmes devaient se couvrir les cheveux. Dans la religion chrétienne, c’est Saint-Paul au 1er siècle, qui rend obligatoire pour les femmes de se couvrir la tête pour prier, quel que soit le lieu. C’était un préalable à la relation entre la femme et Dieu ; ce n’est qu’en 1964 que le pape a levé cette obligation. Dans le Coran, aucune sourate n’impose aux femmes de se couvrir la tête mais nombre de religieux fondamentalistes et d’Etats musulmans ont entériné cette coutume patriarcale.

 

Les femmes musulmanes ont-elles toujours porté le voile ?

 

NON ! En France, nous avons connu plusieurs générations de musulmanes sans voile. Son apparition est très récente. Le voile a été porté d’abord par les jeunes filles sous influence de l’islamisme radical. Elles ignoraient que, même dans les pays musulmans, les femmes ont su se libérer du voile dès 1923 en Egypte, 1926 en Turquie, 1928 en Afghanistan, 1935 en Iran, 1956 au Maroc, 1957 en Tunisie et 1962 en Algérie. C'était une période marquée par une ouverture à la modernité qui allait de pair avec les luttes pour les libertés et l’égalité.

 

Quand est apparu le voile actuel dans le monde ?

 

Le voile a toujours été imposé par la loi dans de nombreux Etats, comme l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe. II a toujours été une revendication essentielle du mouvement des Frères musulmans. La création d’un état théocratique en Iran en 1979 et la prise de pouvoir par les talibans en Afghanistan ont conduit à la radicalisation de la religion dans les pays musulmans et puis en Occident. Le voile actuel est l’uniforme de l’islam radical. En France son apparition a donné lieu à la loi du 15-03-2004 qui interdit le voile à l'école mais pas à l'université, la loi du 11-10-2010 se limite à interdire le voile intégral dans l'espace public : deux lois inachevées aux dépens de l'égalité et du vivre-ensemble.

 

Que cache le voile actuel ?

 

Voile « c’est mon choix » Il est le symbole de l’inégalité entre les femmes et les hommes. Cela s’appelle du sexisme. Consentir à le porter est une obéissance déguisée en liberté de choix : on est plus dans l’interprétation radicale de la religion que dans la spiritualité.
Voile « défi » En France, certaines se voilent pour affirmer une identité en résistance à la culture dominante. Là aussi elles font, à leur insu, la promotion de leur aliénation. Quant à celles qui vont jusqu’à porter le niqab dans l’espace public, elles véhiculent une image violente et archaïque de la subordination de la femme.

Voile « contrainte » Nombre d’adolescentes témoignent porter le voile comme moyen d’échapper aux harcèlements des garçons et/ou à une obligation familiale.

 

Qui doit protéger les mineures en cas de maltraitance ?

 

On serait en droit d’espérer que notre Etat protège pour le moins les mineures d’une telle maltraitance, que la laïcité n’évince pas les valeurs fondamentales -dont l’égalité- au nom de la liberté de conscience pour les musulmanes de France et que l’Etat mette en application la résolution 1464 du 4-10-2005 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui stipule «7-4 à veiller à ce que la liberté de religion et le respect de la culture et de la tradition ne soient pas acceptés comme des prétextes à la justification des violations des droits des femmes, y compris lorsque des filles mineures sont contraintes de se soumettre à des codes religieux (y compris les codes vestimentaires), (...)».

 

L’Etat n’est-il pas le garant de l’égalité des sexes et de notre liberté ?

 

Télécharger les Documents PDF aussi.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES FEMMES D'AUBERVILLIERS

Femmes Aubervilliers Agoravox 4 Juin 2015 - Agoravox
00:00 / 00:00
VOICI LES PORTE-PAROLES

Mme. Samia Shariff

Dr. SIMA GOEL

Autres Partenaires : 

 

  • AFEMCI - Association des Femmes Euro-Méditerranéenne contre les Intégrismes

  • Africa 

  • AMEL

  • CIBEL

  • CNAFAL - Conseil National des Associations Familiales Laïques

  • DCDF - Du Côté Des Femmes

  • EGALE

  • Encore Féministes

  • Femmes Contre les Intrégristes

  • Femmes Solidiares

  • Femmes 3000

  • La CLEF

  • La Ligue du Droit International des Femmes

  • Libres MarianneS

  • Ni putes Ni soumises

  • Regards de femmes

  • UFAL - Union des Familles Laîques

  • LAÏCITÉ – REVUE DE PRESSE

  • Le Comité des Femmes contre la Lapidation

     

  • Femmes sans voile

  • Le Comité des Femmes contre la Lapidation

     

     

    ‎My Stealthy Freedom آزادی یواشکی زنان در ایران

     

  •  

    Vigilance Laïque

  •  

    Les Vigilantes

     

     

     

     

     

     

  • Twitter Basic Square
  • Icône de l'application Facebook